Et d’où vient Camille ?

Toute petite, Camille réussissait déjà à se déguiser en princesse avec une paire de collants en laine sur la tête. Elle a continué à imaginer en grandissant, et pendant ses années d’études en design et graphisme à l’ENSCI et à l’Ecole d’art Maryse Eloi, elle a développé de nombreux projets autour du quotidien et du street art, en réalisant par exemple un défilé de haute couture pour poteaux de rue parisiens.

Après quelques années de freelance en création d’identité visuelle et webdesign, elle lance en 2012 l’espace de coworking Studios Singuliers, dans le 18e arrondissement de Paris. Une occasion formidable de découvrir d’autres projets et sensibilités au quotidien, tout en continuant à travailler comme graphiste print et web pour des agences, des artistes et des marques.

Mais à quoi marche Camille ?

Camille -prononcer Cam-, sa came, c’est la couleur, la composition typographique, le motif. Amoureuse des objets en voie de disparition, elle collectionne les cartes postales rétro et accumule les inspirations au gré des photos prises lors de ses promenades et découvertes insolites.

Elle ne voit pas tout à fait le monde comme vous et moi, Cam. Là où le commun des mortels voit une bouche d’égout, elle imagine un petit monstre en train de ricaner. Alors quand elle crée, elle recycle, elle requinque, elle mélange, elle donne une deuxième vie à des photos, des dessins, des traces en voies de perdition glanées au fil de ses pérégrinations. Et ça donne des sacs, des cartes, des visuels, des photomontages pleins de sourires et d’énergies pour faire marrer notre quotidien.

Une Cam à consommer et à offrir sans modération.